L'image corporelle





« Les hommes gais passent beaucoup de temps dans les endroits où l’on accorde une grande importance à l’apparence physique : les bars, le gym, les clubs sexuels. Nous vivons dans une sous-culture sexualisée qui valorise la beauté physique, et les médias et la publicité nous bombardent d’images dont les standards de beauté sont impossibles à atteindre. Dans des circonstances pareilles, il est facile de confondre qui nous sommes avec notre perception de nous-mêmes. » – Dr John R. Ballew, 2014.

L’image corporelle, c’est :

  • notre interprétation visuelle de notre propre corps
  • ce que nous ressentons face à notre apparence physique, ce que nous pensons et affirmons de notre corps
  • notre interprétation de la façon dont les autres perçoivent notre corps
  • notre perception de notre corps dans l’espace physique
  • le lien que nous entretenons avec notre corps

 

Une image corporelle négative (ne pas se sentir bien avec notre apparence physique ou être obsédé par celle-ci) augmente les risques de comportements problématiques de contrôle du poids et du corps. Les régimes extrêmes, le surentraînement, l’utilisation de laxatifs, de même que se faire vomir, fumer ou utiliser des stéroïdes anabolisants sont des exemples de comportements qui ont été associés à une image corporelle négative.

Notre perception de notre corps, bonne ou mauvaise, dépend de plusieurs facteurs :

  • les bons et mauvais commentaires des autres sur notre apparence
  • les idéaux/normes que nous avons intégrés au sujet de l’apparence physique
  • la tendance à se comparer aux autres
  • l’exposition à des images de corps « idéalisés »
  • l’expérience de l’activité physique
  • les expériences d’abus, tant sexuels que physiques ou émotionnels
  • les expériences de préjugés et de discrimination basés sur la race, l’ethnie, la religion, les habiletés, l’orientation sexuelle ou l’identité sexuelle
  • les expériences sensorielles de plaisir, de douleur ou de maladie

 

L’étude Imagine Men’s Health (David Brennan, Université de Toronto) est une recherche communautaire qui visait à évaluer 1) l’image corporelle, 2) la santé et 3) le bien-être des hommes gais et bisexuels de couleur. Les participants ont indiqué que ces hommes gais et bisexuels de couleur avaient une expérience de leur image corporelle différente de celle de leurs homologues blancs.

Trois thèmes majeurs sont ressortis des groupes de discussion et des entrevues réalisés avec les 61 participants :

  1. Les hommes de couleur font face à une pression culturelle énorme de concordance aux idéaux de l’image corporelle au sein de la communauté gaie majoritairement blanche de Toronto.
  2. Le racisme et les autres formes d’oppression sociale ont une incidence négative sur les hommes de couleur et leur bien-être.
  3. Les hommes de couleur font face à des problèmes et démontrent une résistance envers les idéaux d’apparence physique prédominants dans la culture.

 

En somme, ces hommes ont discuté de la manière dont les [idéaux blancs] dominants au sujet du corps avaient un effet marquant sur leur propre image corporelle. Toutefois, en dépit de cette réalité, de nombreux hommes gais/bisexuels de couleur sont capables de résister à la pression de se conformer à ces idéaux – y compris aux expériences où ils sont l’objet de fétichisme ou d’érotisation en raison de leur race ou de stéréotypes corporels.

L’association GMSH a tenu un webinaire sur le projet de recherche de David Brennan sur l’image du corps intitulé : « What’s Body Love Got to do with it? » (Qu’est-ce que l’amour du corps vient y faire) – il est disponible à cette adresse (en anglais seulement)

Matière à réflexion : Se sentir bien par rapport à soi-même et à son corps aide à avoir de meilleures relations sexuelles.

Selon le Dr Ballew (2014), si vous avez de la difficulté à accepter votre corps, songez à ce qui suit :

  1. Ne prenez pas vos soucis à la légère.
  2. Essayez de redévelopper une interprétation basée sur l’ensemble de vos attributs et de vos valeurs.
  3. Essayez de « réassembler » votre corps, reprenez le contact avec lui – étirements, yoga, massage, contacts érotiques/sexuels.
  4. Faites des activités qui plaisent à votre corps comme les longs bains, les massages, la masturbation, la marche/course, la danse, les piercings, les tatouages, le BDSM, etc.
  5. Essayez d’aimer le corps dans toutes les tailles et les formes et évitez les commentaires négatifs sur les types « extrêmes » – le corps musclé, le corps rond, etc.
  6. Cherchez d’autres modèles.
  7. Soyez attentif à la manière dont les médias et la publicité projettent/manipulent la beauté et l’utilisent pour vendre des produits – discutez-en avec vos amis.
  8. Luttez contre l’homophobie, l’homophobie assimilée et l’hétérosexisme!

 

Sources :
Ballew, J.R. (2014). Body Image Pressures on Gay Men, consulté sur www.mindbodysoul.org
Brennan, D.J., Souleymanov, R., & Asakura, K. (2013). Colour Matters: Body Image, Racism and Well-being among gay and bisexual men of colour in Toronto – rapport sur l’étude Imagine Men’s Health. Université de Toronto. Consulté sur http://www.catie.ca/sites/default/files/Colour%20Matters_IMH%20REPORT%202013%20Final.pdf

Blogues en vedette

En Ontario, on entend par « services de santé » les services qui font la promotion de la santé, prév
La biologie se rapporte aux éléments qui se trouvent à l’intérieur et à l’extérieur de notre corps.
De nombreuses recherches indiquent l’existence d’un rapport entre l’homophobie, la violence, le harc
Nous, les hommes gais, formons un groupe résilient. Nous en sommes conscients, et nous devrions pren
Bon nombre des lieux de rencontre dont nous disposons pour établir des contacts entre nous ont été c
D’après une étude qui a été menée en 2008, les revenus annuels des hommes gais sont inférieurs de 12

Poser un question

Curieux? Posez-nous une question

Q&R

Venir bientôt

Twitter

Q&R

Venir bientôt
Copyright © 2017 Gay Men's Sexual Health Alliance. All Rights Reserved.