Sexe





QUELQUES FAITS INTÉRESSANTS

 

Selon les participants de l’étude Appel aux hommes Canada (2013) :

·         Plus de 67 % des hommes ont déclaré avoir eu des relations sexuelles occasionnelles au cours des 6 derniers mois

·         Un peu plus de 36 % des hommes ont eu entre 2 et 5 partenaires sexuels différents dans les 6 derniers mois

·         Les hommes des villes étaient plus susceptibles que ceux du milieu rural d’avoir des activités sociales sur internet

·         Les hommes qui étaient plus impliqués dans la communauté étaient plus susceptibles de connaître leur statut sérologique

·         Les apps mobiles (comme Grindr) sont le nouveau moyen le plus populaire de faire des rencontres

 

PLAISIR SEXUEL

 

Il est ESSENTIEL que, en tant qu’hommes gais, nous ayons accès à des informations sensées, sexy et sans jugement qui tiennent compte de nos besoins et qui répondent à TOUT ce ne nous sommes – esprit, corps et communauté…

 

Vous aimeriez avoir du SEXE comme vous le VOULEZ?

Vous êtes-vous déjà demandé si baiser était plus sécuritaire en étant actif ou passif? Êtes-vous obsédé par le PnP (party n play)? Souhaitez-vous en savoir plus sur les charges virales indétectables? Notre ressource GMSH #thesexyouwant va au-delà des bases : www.thesexyouwant.ca/french

 

Santé anale et plaisir anal

Nous sommes nombreux à désirer plus d’informations, de conseils et de techniques de qualité sur le sexe anal... par chance, nous avons trouvé ce webinaire très instructif hébergé par le Forum mondial sur les HSH et le VIH (en anglais seulement) : http://www.msmgf.org/html/webinars/AnalPleasure/lib/playback.html

La version française du site contient aussi d’autres ressources qui pourraient vous être utiles :

http://www.msmgf.org/index.cfm/id/3/lang/fr/

 

Blasé de toujours baiser dans les mêmes positions? Essayez les astuces de ce manuel affriolant de KalebSutra (en anglais seulement) : http://kalebsutra.com/books/starting-positions-92-sex-positions/

 

Et voici quelques CONSEILS indispensables pour améliorer votre vie sexuelle (KalebSutra) (en anglais seulement) : http://kalebsutra.com/sutra-sex-life/sutra-sex-tips/never-forget-these-23-sex-tips/

 

SANTÉ SEXUELLE

 

Nos amis du projet Gay Men’s Health (Coalition sur le sida de la Nouvelle-Écosse) ont créé un aide-mémoire annuel très utile pour les gais intitulé simplement « Check Me Out » (Examine-moi). En voici les grandes lignes :

 

·         Les hommes sexuellement actifs (qui couchent avec d’autres hommes) devraient passer un test de dépistage du VIH chaque année – si vous avez des relations sexuelles occasionnelles avec plusieurs partenaires, songez à augmenter la fréquence de vos tests à tous les 3 ou 6 mois.

·         Tests de dépistage des ITS recommandés : VIH, syphilis et hépatite B et C, gonorrhée , chlamydia et parasites

·         Vaccins recommandés : hépatite A, B et VPH

·         Pour les hommes de plus de 21 ans – examen testiculaire et dépistage de lymphadénopathie (LGV)

·         Pour les hommes de plus de 40 ans – détection précoce du cancer de la prostate

·         Pour les hommes de plus de 50 ans – examen rectal et dépistage du cancer colorectal

·         Pour les séropositifs – examens rectaux

 

Source :

Étude Appel aux hommes Canada : www.appelauxhommes.ca

Check Me Out (ACNS) (en anglais seulement) : www.acns.ns.ca/Check-Me-Out

 

Séropositifs :

·         Pour les jeunes vivant avec le VIH, jetez un œil à la brochure « Ma vie sexuelle » (en anglais seulement) : www.actoronto.org/mysexlife

·         Vous songez à commencer les traitements contre le VIH? Voici une liste complète et à jour de ressources du CATIE : http://catie.ca/fr/traitement/vih#amorce

·         Pour en savoir plus sur le sexe avec le VIH, l’intimité, la divulgation et les relations, le travail du sexe, les ITS et bien d’autres sujets, consultez ce site de nos amis d’Australie (en anglais seulement) : http://www.hivpozgaysex.org.au/

 

Si vous êtes séronégatif et que vous croyez avoir été exposé RÉCEMMENT au VIH, lisez ceci :

·         Le traitement PPE (prophylaxie post-exposition) est un ensemble de médicaments prescrits contre le VIH qui doivent être pris pendant 30 jours afin de tenter de prévenir l’infection par le VIH.

·         Vous êtes admissibles dans les circonstances suivantes : condom percé ou défectueux, sexe sans protection avec une personne infectée par le VIH ou dont l’état de santé est inconnu, blessure par piqûre d’aiguille.

·         Plus tôt vous les prenez, mieux c’est – 72 heures étant le délai maximal!

·         Les médicaments doivent être pris tels que prescrits; possibilité d’effets secondaires.

·         L’efficacité du traitement PPE n’est pas garantie à 100 %.

·         Le traitement PPE n’est pas gratuit – son coût est de 900 à 1 300 $ pour un mois. Il est couvert par certains régimes d’assurance, mais il se peut que vous ayez à assumer les frais vous-même.

·         Si vous n’en avez pas les moyens, vous pouvez toujours demander s’il est possible de le recevoir gratuitement.

·         Communiquez avec votre organisme local de services pour les personnes atteintes du SIDA pour obtenir de l’aide : www.vih411.ca

 

Voici deux courtes vidéos (en anglais seulement) contenant plus de renseignements :

1)      We Ho Life’s “The PEP Song” (Los Angeles) – https://www.youtube.com/watch?v=CEnewrwJOQs

2)      Fenway Health’s “Exposed to HIV – time to talk PEP” (Boston) –https://www.youtube.com/watch?v=YeHLiJIy8DI

 

Vos ressources :

·         Présentez-vous à l’urgence de votre centre hospitalier local (dans la région du Grand Toronto; nous recommandons St. Michael’s hospital au centre-ville) http://www.stmichaelshospital.com/ vous pouvez aussi vous rendre dans une clinique VIH locale

·         Appelez votre médecin de famille (si vous en avez un)

·         Communiquez avec votre organisme local de services pour les personnes atteintes du SIDA www.vih411.ca

·         Si vous habitez Ottawa, communiquez avec Gay Zone Gaie – 613 580-2610 ou http://www.gayzonegaie.ca/

 

Pour obtenir plus d’informations (FAQ, examens, autres ressources) :

Si vous habitez la région du Grand Toronto – vous trouverez d’autres renseignements ici (en anglais seulement) : http://www.actoronto.org/pep

Si vous habitez la région d’Ottawa – vous trouverez d’autres renseignements ici : http://www.aco-cso.ca/gayzonegaie/ppealazonegaie.html

Réseau canadien d’info-traitements sida (CATIE) : http://www.catie.ca/fr/feuillets-info/prevention/prophylaxie-post-exposition-ppe

 

Avez-vous entendu parler de la PPrE?

La prophylaxie préexposition (PPrE) est un outil de prévention du VIH. La PPrE est une prescription à long terme de médicaments contre le VIH. Ce traitement est prescrit aux hommes séronégatifs qui font ce choix éclairé ou qui sont considérés à haut risque d’une infection par le VIH pour diverses raisons. La PPrE n’est pas conçue pour éliminer l’utilisation du condom. De plus, la PPrE N’A PAS ÉTÉ approuvée par Santé Canada; cependant, un type de PPrE (comprimés oraux quotidiens de Truvada) a été approuvé aux États-Unis (en date de juillet 2012). Cette forme de PPrE peut être offerte au Canada si votre médecin est prêt à la prescrire « hors indication ». Le Truvada n’est efficace comme PPrE que s’il est pris tel que prescrit (CATIE, 2013). Si cet outil de prévention vous intéresse, nous vous conseillons d’en discuter avec votre médecin.

 

Récemment, lors de la conférence #AIDS2014 à Melbourne, en Australie, une étude américaine (iPrEx) a été présentée révélant que la majorité des participants utilisaient la PPrE comme un outil supplémentaire de prévention en plus de l’utilisation du condom. En outre, les plus jeunes hommes gais de l’échantillon ont rapporté utiliser des condoms plus souvent après avoir commencé la PPrE. De nombreux participants ont aussi rapporté s’être sentis moins stressés, craintifs ou coupables au sujet de leur vie sexuelle grâce à la PPrE.

 

Pour en savoir plus (en anglais seulement) : http://www.aidsmap.com/page/2894961/?utm_source=NAM-Email-Promotion&utm_medium=conference-bulletin&utm_campaign=English

 

Pour obtenir plus de renseignements et consulter d’autres ressources :

CATIE : http://www.catie.ca/fr/feuillets-info/prevention/prophylaxie-pre-exposition-ppre

REZO santé et mieux-être des hommes gais et bisexuels : http://www.rezosante.org/70-article/renseigne-toi-prevention-des-itss-recherche-medicale-et-nouvelles-avancees-ppe-prep-peut-on-empecher-une-infection-au-vih-suite-a-une-possible-exposition-.html?ArticleCatID=25

#thesexyouwant : http://www.thesexyouwant.ca/french/index.html

COCQ-SIDA : http://www.cocqsida.com/

 

Une charge virale indétectable, ça veut dire quoi exactement?

Les traitements et les médicaments contre le VIH constituent le meilleur moyen de parvenir à une « charge virale indétectable ».  Pour certains, cet objectif prend parfois plus de temps à atteindre.  Une charge virale « non détectable » signifie que la quantité de VIH dans le sang a été réduite à un niveau tel que le test utilisé pour la mesurer n’arrive pas à en trouver de traces, MAIS ça ne veut pas dire que le VIH a complètement disparu.

 

Ce qu’il faut retenir :

1.       Les traitements/médicaments contre le VIH visent à réduire les effets du VIH – ils nous gardent en santé.

2.       L’étude européenne PARTNER présente des preuves selon lesquelles les médicaments contre le VIH peuvent réduire le risque de transmission du VIH entre les partenaires, ce qui est une excellente nouvelle pour nous!

3.       Les ITS peuvent avoir une incidence sur le risque de transmission du VIH.

4.       Soyez prévoyant; quelle est votre stratégie de réduction des risques et comment l’appliquez-vous? Vous fiez-vous aux condoms, à la charge virale, aux tests de dépistage, aux traitements PPE/PPrE, au sérotriage? Assurez-vous d’obtenir tous les renseignements pertinents au sujet de la stratégie que vous choisissez.

5.       Prenez soin de vous et des autres, peu importe votre statut sérologique.

 

Pour obtenir plus de renseignements :

CATIE/PositiveLite.com – « une conversation avec James Wilton, (juin 2014) » http://www.catie.ca/fr/nouvelles/etude-partner-conversation-james-wilton

CAITE (avril 2014) http://www.catie.ca/fr/nouvellescatie/2014-04-10/etude-fournit-nouvelles-informations-eclairantes-risque-transmission-vih-l

 

Quand devriez-vous passer un test de dépistage du VIH?

Lorsqu’une personne séronégative est infectée par le VIH, on dit qu’il y a séroconversion. La « période fenêtre » du VIH désigne le délai entre le moment où la personne est d’abord infectée par le VIH et le moment où les tests commencent à le détecter. Dans certains cas, le VIH peut être détecté quelques semaines après l’infection, mais il existe des cas où la période fenêtre peut s’étendre jusqu’à trois mois. Une personne infectée par le VIH qui se trouve dans la période fenêtre peut obtenir un résultat négatif au test et néanmoins transmettre le virus à d’autres. Si vous croyez avoir été infecté par le VIH et que vous vous situez dans cette période fenêtre, vous pouvez tout de même passer un test. Bien des personnes reçoivent un diagnostic d’infection au VIH même s’ils passent le test avant que les trois mois recommandés ne se soient écoulés. Dans tous les cas, il est préférable de demander à passer le test dans les semaines qui suivent une activité à haut risque d’infection au VIH ou si vous présentez les symptômes d’une séroconversion :

·         fièvre

·         maux de gorge

·         maux de tête

·         douleurs musculaires

·         enflure des ganglions lymphatiques

·         éruption cutanée

 

Même si votre premier test est négatif, passez un second test trois mois après la relation sexuelle qui vous inquiète. En général, nous recommandons aux hommes gais sexuellement actifs de passer un test de dépistage une ou deux fois par année.

 

Vous souhaitez connaître votre niveau de RISQUE? Calculez-le ici (Health Initiative for Men, Vancouver, C.-B.) (en anglais seulement) : http://checkhimout.ca/testing/know-your-risk/know-your-risk/

 

Pour obtenir davantage d’informations, appelez la Ligne d’information SIDA et santé sexuelle au 1 800 668-2437 (anglais et multilingue) ou au 1 800 267-7432 (français) 

 

Cliquez ici pour obtenir plus d’informations sur le dépistage et les tests, des ressources, etc…. http://www.phac-aspc.gc.ca/aids-sida/info/4-fra.php  

 

Autres renseignements sur les infections transmissibles sexuellement (ITS) :

MaSexualité.ca http://www.masexualite.ca/its-mts

CATIE http://www.catie.ca/fr/pdm/automne-2013/bref-les-its-canada-source-inquietude

VIH, ITS et dépistage http://www.rezosante.org/5-articles/renseigne-toi-vih-itss-et-depistage.html

 

Besoin d’une assistance immédiate?

Pour une urgence, appelez le 9-1-1

Si vous sentez que vous êtes en détresse : http://www.dcontario.org/help.html

Ligne d’information SIDA et santé sexuelle au 1 800 668-2437 (anglais et multilingue) ou au 1 800 267-7432 (français) 

Gai Écoute – www.gaiecoute.org ou 1 888 505-1010

Blogues en vedette

En Ontario, on entend par « services de santé » les services qui font la promotion de la santé, prév
La biologie se rapporte aux éléments qui se trouvent à l’intérieur et à l’extérieur de notre corps.
De nombreuses recherches indiquent l’existence d’un rapport entre l’homophobie, la violence, le harc
Nous, les hommes gais, formons un groupe résilient. Nous en sommes conscients, et nous devrions pren
Bon nombre des lieux de rencontre dont nous disposons pour établir des contacts entre nous ont été c
D’après une étude qui a été menée en 2008, les revenus annuels des hommes gais sont inférieurs de 12

Poser un question

Curieux? Posez-nous une question

Q&R

Venir bientôt

Twitter

Q&R

Venir bientôt
Copyright © 2021 Gay Men's Sexual Health Alliance. All Rights Reserved.