Transgenres (GBQTM)





Primed: The Back Pocket Guide For Trans Men & The Men Who Dig Them (Petit guide pratique pour les hommes trans et ceux qui les aiment) – une nouvelle édition révisée sera bientôt publiée – est la première ressource de santé en matière de sexualité écrite par et pour des hommes gais, bisexuels, queer et trans. En se fondant sur une évaluation, menée dans tout l’Ontario, des besoins en matière de sexualité des hommes gais, bisexuels, queer et trans, Primed accorde la priorité aux différences de corps, de désirs et d’habitudes sexuelles de tous ces hommes. Cette ressource alimentera la discussion sur les différentes pratiques des hommes trans au lit et sur leurs interactions avec les gais/queer de leur communauté.

Sujets couverts : dévoilement du VIH, drague, pratique du sécurisexe et réduction du danger, ITS et hépatite A, B et C, et les trans et la grossesse (en anglais seulement). http://librarypdf.catie.ca/PDF/ATI-20000s/24654.pdf

Extraits de l’article « La prévention du VIH et les personnes trans : que peut nous apprendre le projet Trans PULSE?» de Scott Anderson, CATIE, publié au printemps 2014…

Savons-nous à combien s’élève le nombre de personnes trans au Canada?
Il n’existe aucune donnée disponible sur le nombre de personnes trans vivant au Canada. Les données nationales recueillies sur le dépistage du VIH ne contiennent aucune catégorie distincte pour les personnes trans. Pour cette raison, il est très difficile de brosser un portrait juste de l’impact du VIH sur la population trans au Canada.

Pourquoi les personnes trans sont-elles vulnérables au VIH?
Plusieurs personnes trans subissent de la discrimination par rapport à leur identité ou à leur expression de genre. C’est ce qu’on appelle la transphobie. Elle inclut tant la violence verbale et physique que l’agression sexuelle. Les personnes trans peuvent aussi rencontrer des obstacles pour trouver un emploi ou accéder à un logement et à des soins de santé, en raison de la discrimination dont elles sont victimes. Ces expériences de discrimination et ces barrières rendent difficile l’accès aux éléments essentiels de la vie courante, comme un revenu, un toit et des soins de santé. Ceci peut engendrer des troubles de santé mentale, de même que des problèmes sur le plan relationnel et physique, rendant ainsi les personnes trans vulnérables au VIH. À titre d’exemple, une personne trans qui a déjà subi de la violence verbale ou physique à cause de son statut de trans pourrait commencer à croire qu’elle est sans valeur, ce qui risque d’affecter sa capacité à négocier des pratiques sexuelles plus sécuritaires.

Pour lire le reste de l’article : http://www.catie.ca/fr/pdm/printemps-2014/prevention-vih-les-personnes-trans-peut-nous-apprendre-projet-trans-pulse

Nous vous recommandons aussi de prendre connaissance de l’étude Trans Pulse : http://transpulseproject.ca

Blogues en vedette

En Ontario, on entend par « services de santé » les services qui font la promotion de la santé, prév
La biologie se rapporte aux éléments qui se trouvent à l’intérieur et à l’extérieur de notre corps.
De nombreuses recherches indiquent l’existence d’un rapport entre l’homophobie, la violence, le harc
Nous, les hommes gais, formons un groupe résilient. Nous en sommes conscients, et nous devrions pren
Bon nombre des lieux de rencontre dont nous disposons pour établir des contacts entre nous ont été c
D’après une étude qui a été menée en 2008, les revenus annuels des hommes gais sont inférieurs de 12

Poser un question

Curieux? Posez-nous une question

Q&R

Venir bientôt

Twitter

Q&R

Venir bientôt
Copyright © 2021 Gay Men's Sexual Health Alliance. All Rights Reserved.